Le grand concert

Le grand concert 2017

Le concert du soir réunira des têtes d’affiches. On pourrait retrouver dès 19h00 le 10 juin 2017 : CALI, Martin TAYLOR, Didier LOCKWOOD, Marcel AZZOLA, Marcel CAMPION, Jean-Marie ECAY, Ninine GARCIA, Linley MARTHE, Les RAPETOUS qui recevront des invités surprises pour le bouquet final, La liste qui suit est sujette à modifications... Mais l'entrée du concert restera gratuite.

ATTENTION NOUVELLE ADRESSE DE LA GRANDE SCÈNE :
Stade Bertrand DAUVIN (Plateau Clignancourt)
12, rue René Binet, 75018 PARIS

CALI

Chez Cali, la liberté est vivace et vitale, têtue et entretenue. Cette année, l'artiste s'engage sur une voie à la fois aventureuse et familière, plus fort et plus loin. Il veut "croquer dans les choses défendues" (titre de son dernier album), les émotions débordantes, les souvenirs vertigineux, les tragédies intimes. Cali n'entend pas chanter "sur la pointe des pieds" de manière aseptisée car il préfère dévoiler son âme, dire son émotions et raconter une histoire. Le Festival des Puces est fier et heureux d'accueillir un artiste d'une telle sincérité.

Stade Bertrand DAUVIN,
12, rue René Binet, 75018 10 juin 2017, à partir de 19h00

MARTIN TAYLOR

Martin Taylor reçoit sa première guitare à l'âge de 4 ans. Inspiré par le légendaire guitariste Django Reinhardt, à huit ans, il joue déjà dans le groupe de son père et quitte l'école à 15 ans pour devenir professionnel. Il rencontre Stéphane Grappelli, violoniste du Hot Club de France qui, impressionné par Martin, l'invite à rejoindre le groupe. Il y joue et y enregistre pendant onze ans à la suite du légendaire Django. Les autres sources d'inspiration de Martin Taylor sont :Ike Isaacs (son mentor), Ted Greene, Kenny Burrell, Wes Montgomery et Joe Pass. Bien qu'il soit plus qu'inspiré par la guitare, son approche est pianistique. Sa guitare est un instrument complet capable de jouer la basse, la rythmique et la mélodie. Cet OVNI de la six cordes est assurément le parfait mélange entre Joe Pass, Sylvain Luc et Marcel Dadi. Il vous attend au Festival Jazz des Puces avec ses six cordes et ses deux mains, on a vérifié !


Stade Bertrand DAUVIN,
12, rue René Binet, 75018, 10 juin 2017, à partir de 19h00


Didier LOCKWOOD ET DLG (Jean-Marie Ecay, Linley Marthe, Loïc Ponthieu)

Didier Lockwood, sans qui ce festival ne serait pas, a toujours porté l’événement avec passion et toujours donné la bonne orientation au bon moment. Cette année, il nous étonne encore avec un trio de rêve: Jean-Marie Ecay, Linley Marthe et Loïc Ponthieu. Il interviendra aussi aux côtés de l'extra terrestre guitariste Martin Taylor et du "patron" de l'accordéon Marcel Azzola. Amis musiciens et public averti ou profane, prenez garde ! Cette association de bienfaiteurs de l'art musical et de l'improvisation vont vous donner le tournis, mais aussi le grand frisson !

Site : Didierlockwood.com

Didier porte un double regard sur la culture : tradition et innovation… Il donne cette double respiration à l'esprit au Festival et fédère ainsi les plus grands; en ouvrant deux fenêtres sur un même jardin : l’amour de l'art. Merci, mon Ami ! Serge Malik


Stade Bertrand DAUVIN,
12, rue René Binet, 75018 10 juin 2017, à partir de 19h00

MARCEL AZZOLA

texte en préparation Au Festival Jazz des Puces, il sera à sa place, parmi les meilleurs : Didier Lockwood et Martin Taylor


Stade Bertrand DAUVIN,
12, rue René Binet, 75018, 10 juin 2017, à partir de 19h00

Jean-Marie ECAY

Jean-Marie Ecay est reconnu par son éclectisme, son sens de l'ouverture et sa... curiosité. Il fait partie de ces rarissimes musiciens capables de s’imprégner d'un style et d'y exceller dans la demie heure suivante ! De la même génération et du même "Païs" que Sylvain Luc (Bayonne), il ne faisait pas bon concurrencer ces deux OVNI au Pays Basque ! La liste non exhaustive d'artistes avec lesquels Jean-Marie a collaboré impressionne : Billy Cobham, Randy Brecker, Gino Vannelli, Eddy Gomez, Alex Acuna, Stanley Clarke, Larry Carlton, Robben Ford, la compagnie Lubat, Didier Lockwood, Richard Galliano, Alain Caron, Carlos Benavent, Eddy Louiss, Eric Lelann, , Dee Dee Bridgewater, Claude Nougaro... Il est crédité de plus de 200 albums et a enregistré avec Jacques Higelin, Mylene Farmer, Joan Baez, Barbara... Il sera aux côtés de Didier Lockwood au Festival des Puces 2017 et c'est un grand honneur pour nous de le recevoir.


Stade Bertrand DAUVIN,
12, rue René Binet, 75018, 10 juin 2017, à partir de 19h00

.

LINLEY MARTHE

Linley Marthe compte parmi les bassistes les plus importants du monde. Le gamin de Port Louis (Ile Maurice) grattait les notes graves de la guitare du grand frère. L’instrument s’impose à lui comme une évidence. La dextérité et le groove de Linley sont époustouflants. Son ouverture sur le monde dont il a fait trois fois le tour lui apprend à ne pas avoir la grosse tête. Rester humble, fidèle à ses valeurs, ses idées. On l'a pourtant vu aux côtés du célébrissime Joe Zawinul (Weather Report), de Michel Portal, Randy Brecker, Gino Vanelli... Dans diverses tournées américaines: Detroit, Santa Cruz, Santa Monica, Chicago, Washington, New York, New Jersey, Saratoga, Los Angeles, Auckland… Son exceptionnelle maîtrise de l’instrument exprime avec génie ses émotions. Il dit: “"Si je ne me laissais pas aller sur la basse, je ne sais où j'en serais aujourd’hui".” Nous, nous savons où il nous emmène ! Amis bassistes, si vous n'avez pas encore eu le privilège d'écouter Linley Marthe, il sera avec Didier Lockwood au Festival des Puces


Stade Bertrand DAUVIN,
12, rue René Binet, 75018 10 juin 2017, à partir de 19h00



YVAN LE BOLLOC'H et Ma Guitare

Constatant que les seuls disques d’or dont il pouvait s’enorgueillir étaient les enjoliveurs jaune disco de leur 504 Break, Yvan Le Bolloc'h est rentré dans la caravane avec sa "bande" comme on entre en résistance. Le cul collé sur les banquettes plastifiées et glacées , ils ont élaboré leur plan de bataille pour un nouvel album, celui de la maturité "comme ça c'est qu' on dit". Le Bolloc’h et Ma Guitare, c’est un bignou andalou, du sel de Guérande sur de la pata négra, du rhum et de l’hydromel, le souffle du bagad de Concarneau a gonflé leurs chemises à jabot…Cap au large ! En route vers une nouvelle internationale du rythme ! Forcément , ils ne passent pas à côté du Festival des Puces ! Avec Anouchka Lenders, Patrick Baptiste, Stéphane Baptiste, Xavier Sanchez, Xavier Fernandez, Abdelouhab Seba, Bernard Menu et... Yvan !.

Stade Bertrand DAUVIN,
12, rue René Binet, 75018 10 juin 2017, à partir de 19h00


LES RAPETOUS

Dans un esprit Hellecasters allié à un solide sens de l’humour décalé, Basile Leroux, Manu Galvin, Serge Malik et Laurent Cokelaere, «forts» de leurs 400 kilos sur la balance, regroupent leur talent massif de bandits du médiator pour évoquer ou échapper à leur passé… Lourd !
Là où ça devient intéressant, c’est qu’ils sont ensemble pour le plaisir, loin de l’ambition des superstars qu’ils accompagnent au quotidien. Ces dangereux malfaiteurs affûtés veulent partager avec le public un moment festif, sans volonté de prouver autre chose.
La presse décrit Les Rapetous ainsi : "un son gras… des rythmiques de bisons… un esprit généreux, succulent, truculent mais sans excès de sérieux… leurs Télécasters sonnent comme des avions de chasse ou des... menhirs ! !".

www.lesrapetous.com


Stade Bertrand DAUVIN,
12, rue René Binet, 75018 10 juin 2017, à partir de 19h00

NININE GARCIA - PATRON DU BOUQUET FINAL

TEXTE EN PRÉPARATION
Il sera en charge de superviser la Bouquet Final avec Didier Lockwood, Martin Taylor, Marel Campion, Marcel Azzola, et quelques manouches de passage... Surprise !


Stade Bertrand DAUVIN,
12, rue René Binet, 75018, 10 juin 2017, à partir de 19h00

BOUQUET FINAL & GUESTS

La charnière centrale du Bouquet Final sera un feu d'artifice constitué d'invités de marque dont Didier Lockwood, Marcel Azzola, Ninine Garcia, Martin Taylor, Eva Slongo, Noé Reine... et quelques surprises dont le festival, comme chaque année, garde le secret.... Pour le plaisir sans limites d'un public qui, au fil du temps, raffole d'avantage de ce merveilleux Bouquet Final !


ATTENTION... NOUVELLE ADRESSE DE LA GRANDE SCENE :
Stade Bertrand DAUVIN (Plateau Clignancourt)
12, rue René Binet 75018 PARIS

LA GUINCHE

La célèbre Guinguette à Roulette de La Guinche animera les changements de plateaux de la grande scène le 10 juin, et fera le légendaire bal populaire le dimanche 11 juin. Quand le jazz et la java font bon ménage, La Guinche n'est jamais bien loin ! De nombreux fans ont demandé le retour du quartet à bretelles qui était parti sans prévenir. La roulotte ouvrant comme une cabane à pizza dévoilant un salon banlieusard et populaire des années 50, les lampions, la piste de danse, l'accordéon, les gapettes et les pompes coquées... Tout y est pour un moment de partage et d"amour du swing, du rock, du "slove"... Venez nombreux, vous ne le regretterez pas !!

Le bal du dimanche 11 juin aura lieu dans le stade Bertrand Dauvin entrée plateau Clignancourt dès 20h

BOULAMATARI EN FANFARE

Les joyeux drilles qui avaient animé le concours national des fanfares en 2010 sont de retour parmi nous. Un retour en fanfare... avec un immense plaisir partagé. Cette équipe des Beaux Arts sévit depuis de nombreuses années dans le monde du spectacle. Un équipe mixte et cuivrée qui connait le territoire et les ficelles pour forcer les plus réticents à participer à leur swing endiablé.

Plateau prévu pour la dixième édition 2017

Le grand concert aura lieu sur le Plateau Clignancourt, dans le stade Bertrand Dauvin à PARIS 18, le samedi 10 juin 2017 de 19h00 à minuit passé. Le plateau sera constitué de divers tableaux et d'un bouquet final. L'orchestre la Guinche assurera l'ambiance dans les intervalles autour du formidable plateau prévu cette année.

CALI
MARTIN TAYLOR
DIDIER LOCKWOOD
MARCEL AZZOLA
NININE GARCIA
YVAN LE BOLLOC'H
JEAN MARIE ECAY
LINLEY MARTHE
LOÏC PONTHIEU
LES RAPETOUS
NININE GARCIA
BOUQUET FINAL avec, comme toujours, quelques surprises de taille....